Ce n'est pas toujours facile de bien vieillir dans une société qui cultive toutes les valeurs liées à la jeunesse et où la notion 'vieillir' est devenue synonyme pour le déclin et la déchéance.

L'allongement de l'espérance de vie dans notre société a changé notre regard sur la vieillesse : "autrefois la vieillesse était une dignité, aujourd'hui c'est considéré comme une charge".

De nos jours, à la sagesse s’est substituée une vision du vieillissement sous l’angle du naufrage, de la perte et du renoncement. Ces nouvelles représentations de la vieillesse - dépressives et dépréciatives - se retrouvent au coeur de l’accompagnement du sujet âgé.

 

Au départ, être à la retraite est souvent vécu comme des vacances, comme un temps pour soi et sa famille. Néanmoins, elle peut très rapidement engendrer un sentiment de vide, particulièrement pour ceux qui étaient très actifs et dont le principal centre d’intérêt était le travail. C'est un moment de transition où parfois on a tendance à se replier sur soi et à s’isoler. Vieillir, être confronté aux pertes liées au vieillissement s'avère parfois une période douloureuse. De ce fait, il est courant que les seniors consultent une psychologue en cas de passage à la retraite difficile.

Des problèmes fréquents sont des états dépressifs, l'isolement et la solitude, des troubles anxieux, des troubles du sommeil, des deuils successifs ou l'apparition des troubles de la mémoire. Pourtant, ces derniers ne doivent pas forcément faire craindre d'être atteint de la maladie d'Alzheimer.

 

Devant de simples troubles de la mémoire, je peux faire passer des tests élémentaires de dépistage de troubles cognitifs.  Ces tests peuvent être effectués lors d’une séance de 45 minutes. Par la suite je peux aider la personne à mettre en place des stratégies au quotidien dans le but de préserver ses capacités cognitives.  

 

Dans le cas d’une maladie neuro-dégénérative, je peux accompagner la personne pendant un certains temps, mais le soutien se fera surtout auprès de l’entourage de la personne afin de:

- Accueillir les questions des “aidants naturels”et à leur donner des réponses concrètes,

- Leur expliquer la maladie,

- Les guider et conseiller dans leur démarche d'accompagnement et à (re)organiser la vie quotidienne,

- Donner davantage de repères et de compréhension face aux attitudes et comportements de la personne présentant une maladie neuro dégénérative,

- Les aider à exprimer leur souffrance devant une telle situation et les accompagner vers l'acceptation de cette épreuve.

En cas de nécessité, une prise en charge à domicile peut être envisagée.

  

Liens utiles:

http://maiasudlandes.fr/

http://www.francealzheimer-landes.org/

 C.L.I.C. dépliant