Chez l'adolescent, tout changement brusque doit alerter : retrait, désintérêt vis-à-vis du groupe de copains ou au contraire surinvestissement au détriment de tout le reste, baisse importante des résultats scolaires, intérêt subit pour des thèmes morbides, perte d'appétit ou boulimie. Tous ces changements sont des motifs valables d'une demande de consultation psychologique.

L'apparition de vols, de fugues, l'entrée dans des conduites addictives (alcoolisation les week-ends, binge-drinking, utilisation de psychotropes) ou scarification du corps sont également d'autres signes d'alertes.

 

Dans certains cas, ces conduites addictives reflètent une véritable souffrance et l'adolescent croit se "soigner" comme ça. Mais, il y a aussi chez les adolescents des comportements à risque, qui sont des "pour faire comme les autres", pour appartenir à un groupe.

Comment distinguer ce qui fait partie d'un comportement lié à la "crise" d'adolescence à un comportement plus inquiétant comme la dépression ?

 

Un jeune qui n'a d'intérêt pour rien, qui n'a plus de lien social, qui reste enfermé dans sa chambre toute la journée, qui fume du cannabis à longueur de temps, qui ne va plus à l'école etc... est un jeune en souffrance. Pour tout adolescent qui rencontre des difficultés à gérer cette période de grands changements et de réorganisation, plusieurs méthodes d'accompagnement existent. La prise en charge peut alterner entre séances individuelles et séances parentales en fonction du choix des parents et de l'adolescent. Souvent la présence de chacun permet de partager, de se dire et de s'entendre autrement. 

Voici une liste non exhaustive des troubles pour lesquels il peut être bénéfique de consulter une psychologue:

- Difficultés scolaires (phobie, décrochage, harcèlement…). 

- Débordements émotionnels.

- Problèmes d'addictions.

- Fugues.

- Dépression, mésestime de soi.

- Scarification du corps.

- Gestion du stress, des conflits.

 


Le soutien parental

Etre parent, c'est un sacré métier... Nos adolescents nous fascinent autant qu’ils nous déroutent. De nos jours, le bouleversement de la structure familiale où des modes de vie et l'apparition de divergences éducatives laissent place à un malaise parental. Ainsi, les parents peuvent être amenés à se poser des questions sur l'éducation, à s'inquiéter, à se sentir démunis, dépassés par certains événements ou comportements de leurs adolescents. De plus, chaque adolescent est différent et traverse différentes étapes de développement.

Suis-je une bonne mère ou un bon père ? C’est la question que se posent souvent les parents. Aujourd’hui, dans l’éducation de leurs adolescents, les parents craignent de mal faire, de se tromper, d’en faire trop ou pas assez.

Le soutien à la parentalité est un accompagnement qui tient compte des difficultés que tout parent peut rencontrer à un moment ou à un autre pendant cette période perturbée et perturbante qui s'appelle l'adolescence. C'est un moment où chaque parent peut se ressourcer et reprendre confiance en soi. C'est une opportunité d’aider votre adolescent à mieux construire sa personnalité et reprendre le fil harmonieux de son développement et de ses relations avec son environnement familial, social et scolaire. 

Mon travail consiste à vous aider à :

- Comprendre et gérer les émotions (colère, peur, opposition…) de votre adolescent,

- Répondre à vos questions et vos préoccupations,

- Améliorer la communication avec votre adolescent,

- Apaiser les conflits et consolider les liens familiaux,

- Vous soutenir vous ou votre adolescent lors d’un divorce ou d’une séparation.